Nom de l’auteur/autrice :Solène Collin

Recette aux légumineuses pour enfants

4 recettes de légumineuses pour les enfants

Pourquoi nos enfants devraient manger des légumineuses ? Les légumineuses sont une source importante de fibres. Les fibres ont des effets différents, ce qui suggère qu’une variété de fibres alimentaires contribue à la santé de façon générale. Voici quelques uns de leurs effets :  Effet satiétogène : les fibres ont la capacité de former un gel dans l’estomac lorsqu’elles sont dissoutes dans l’eau. La vidange gastrique est ralentie du fait de cette viscosité du bol alimentaire, ce provoque la sensation de satiété. Cela permet de consommer moins d’aliments énergétiques, ce qui est intéressant dans la prévention du surpoids et de l’obésité Effets sur le transit digestif : l’augmentation du volume et le ramollissement des selles diminue le risque de constipation. Effets préventifs sur certaines pathologies comme les pathologies cardiovasculaire ou le diabète de type 2 Quelques astuces pour introduire les légumineuses dans l’alimentation des enfants Non seulement riches en fibres, les légumineuses sont aussi une bonne source de protéines végétales. Leur consommation complète ou remplace donc la consommation des protéines animales présentes dans la viande, le poisson et les œufs, c’est pourquoi les légumineuses sont encore plus indispensables dans les assiettes des petits et des grands végétariens. Tu souhaites végétaliser les repas de ton enfant en accord avec tes propres habitudes alimentaires ou simplement diversifier son alimentation au quotidien ? Découvre nos 3 astuces faciles à mettre en place pour proposer des recettes aux légumineuses équilibrées et savoureuses à ton enfant, voire à toute la famille ! Associe les légumineuses aux aliments préférés de ton enfant dans son assiette  Si ton enfant sélectif raffole des pâtes, alors tu as peut-être une solution toute trouvée pour lui faire goûter (et lui faire aimer !) des recettes à base de légumineuses. On te conseille notamment d’y aller étape par étape, en commençant par préparer les légumineuses et les pâtes dans la même sauce avant de servir les deux aliments à part une fois que ton bout de chou aura l’air suffisamment à l’aise. Varie les plaisirs en cuisinant les légumineuses sous toutes leurs formes  Soupe, gaspacho, purée, salade, gratin, poêlée : il existe en réalité mille et une façons de consommer les lentilles, petits pois, pois chiches, haricots, fèves et autres légumineuses. Libère le ou la chef(fe) qui sommeille en toi en créant ou en reproduisant des recettes originales, en fonction des moyens du bord. Un seul mot d’ordre : la persévérance ! Rappelle-toi que, plus jeune, tu as aussi mis du temps à apprécier certains aliments selon la manière dont ils étaient cuisinés. Teste le sucré-salé dans tes recettes aux légumineuses Les recettes sucrées font souvent davantage l’unanimité auprès des enfants que les plats salés. Heureusement pour les parents soucieux de faire goûter le maximum d’aliments à leur bout de chou, la plupart des légumineuses se marient à merveille avec des aliments sucrés comme le chocolat. Notre recette de cookies au chocolat et aux haricots rouges a donc définitivement tout bon en la matière ! 4 recettes qui vont t’aider à faire aimer les légumineuses à ton enfant Il te suffit de cliquer sur l’image pour accéder directement à la recette !  Wraps de lentilles Burgers de pois-chiches Cookies chocolat et haricots rouges Bouchées de lentilles aux carottes Procure-toi notre ebook pour faire le plein d’idées de recettes à base de légumineuses pour ton enfant sélectif Derrière La Cuisine des Petits se cachent deux mamans ayant l’envie d’accompagner les parents débordés dans la grande aventure de l’alimentation des enfants : Solène, diététicienne pédiatrique, et Sophie, créatrice de recettes saines et gourmandes pour petits et grands. Avec nos ebooks de recettes et de conseils, invite notamment les légumineuses dans les repas de ton enfant sans te prendre la tête. Simples, rapides et économiques, les recettes disponibles dans notre ouvrage “Recettes de légumineuses pour enfant” te faciliteront grandement la tâche en cuisine. Découvre-y des recettes riches en légumineuses et autres aliments sains et nutritifs, à préparer à ton enfant pour qu’il soit en pleine santé, qu’il prenne plaisir à manger et que ses futurs repas à la maison ou à la cantine se déroulent dans les meilleures conditions.

4 recettes de légumineuses pour les enfants Lire la suite »

Calcium enfant

Le calcium dans l’alimentation des enfants: tout ce qu’il faut savoir

On le sait bien, le calcium est un nutriment essentiel à la croissance et au bon développement de la santé de nos enfants. Dans cet article, on t’aide à savoir de combien de calcium ton enfant à besoin et comment faire pour couvrir ses besoins Table des matières Pourquoi le calcium est-il essentiel pour les enfants ? Le calcium est essentiel à la croissance et au bon développement des enfants, des tout-petits et des bébés. Bien que le calcium soit le plus souvent connu pour ses effets sur la santé des os, ce minéral est également impliqué dans d’autres processus vitaux du corps, notamment la fonction nerveuse, la contraction musculaire et la coagulation sanguine. Il est important d’avoir un apport adapté de calcium dans l’alimentation de vos enfants, pour maintenir l’homeostasie calcique, c’est-à-dire que les entrées doivent permettre de compenser les sorties. Si une trop faible quantité de calcium est présente dans le sang (la calcémie), l’organisme pourra (entre autres) puiser dans les os pour rétablir l’équilibre. Sur une trop longue période cela peut entrainer une fragilisation osseuse. Notre capital osseux se constitue durant nos 20 premières années de vie, il reste stable jusqu’à nos 30 ans avant de diminuer très lentement.   De combien de calcium les enfants ont-ils besoin ? Les besoins en calcium varient en fonction de l’âge de l’enfant. Voici les quantités de calcium recommandée par jour pour les différents groupes d’âge (source : Anses 2021) : Nourrissons (0-5 mois) : 200 mg de calcium par jour, principalement fournis par le lait maternel ou les préparations pour nourrissons. Bébés (6-11 mois) : 280 mg de calcium par jour Enfants d’âge préscolaire (1-3 ans) : 450 mg de calcium par jour. Enfants d’âge scolaire (4-10 ans) : 800 mg de calcium par jour. Préadolescents et adolescents (11-17 ans) : 1150mg de calcium par jour Les aliments pour assurer des apports adéquats en calcium Encouragez vos enfants à consommer des aliments sources de calcium comme : Lait et produits laitiers Le lait, le yaourt et le fromage sont d’excellentes sources de calcium.  On peut ainsi couvrir les besoins en calcium d’un enfant entre 1 et 3 ans en lui proposant sur la journée : 200ml de lait de croissance 16gr d’emmental 1 yaourt nature au lait entier Aliments non laitiers riches en calcium Certaines personnes, en particulier les enfants souffrant d’intolérance au lactose ou d’allergies au lait, peuvent avoir besoin de sources alternatives de calcium. On peut également avoir fait le choix d’exclure ce groupe d’aliments de l’alimentation de l’enfant. Il faut alors s’appuyer sur les sources de calcium végétale les plus intéressantes comme : les légumes à feuilles vertes, les amandes les graines de chia et les légumineuses Les crevettes et les sardines contiennent également du calcium  Retrouve toutes ces infos dans notre fiche mémo sur le calcium En parallèle, n’oubliez pas la vitamine D qui joue un rôle majeur dans le maintien de la calcémie (taux de calcium dans le sang) en augmentant l’absorption intestinale du calcium. La supplémentation en vitamine D est recommandée par les autorités de santé tout au long de la vie. Nos recettes pour faire le plein de calcium: Porridge crémeux Sablés au fromage Burgers de pois-chiches Croquettes de pommes de terre et sardine Gaufres aux épinards Mac and cheese au brocoli Energy balls aux amandes En conclusion, le calcium est nutriment essentiel pour la croissance et le développement de nos enfants. En veillant à ce qu’ils reçoivent suffisamment de calcium dans leur alimentation quotidienne, nous contribuons à leur assurer des os et des dents solides, ainsi qu’une base solide pour leur santé future. Continue à encourager de bonnes habitudes alimentaires et à explorer de nouvelles recettes pour faire le plein de calcium pour ton enfant. Retrouve ta fiche nutri-mémo sur le calcium offerte Clique ici pour la télécharger Et si ton enfant refuse de goûter ses assiettes et que tu ne sais plus quoi faire : fais le plein d’idées de recettes simples à réaliser qui aideront votre enfant à apprécier de nouveaux aliments. 

Le calcium dans l’alimentation des enfants: tout ce qu’il faut savoir Lire la suite »

Enfant trouble de l'oralité alimentaire

Mon enfant a t-il un trouble de l’oralité alimentaire ?

Du refus de manger des légumes aux pleurs répétés à table, à quel moment s’inquiéter ?  Certains signes peuvent indiquer que ton enfant traverse une période de néophobie alimentaire, totalement typique chez les petits, quand d’autres peuvent être le signe d’un trouble de l’oralité alimentaire.  Nous t’expliquons comment faire la distinction et accompagner ton enfant dans la découverte des aliments ! Table des matières Qu’est ce que le trouble de l’oralité alimentaire ? L’oralité alimentaire se développe très tôt , alors que l’enfant est encore dans le ventre de sa maman.  Le trouble de l’oralité alimentaire ou trouble alimentaire pédiatrique est défini comme “une altération de l’ingestion des aliments par voie orale inadaptée à l’âge et associée au moins à l’un des éléments suivants : une pathologie médicale sous-jacente, des dysfonctionnements nutritionnels, un déficit des compétences alimentaires et un dysfonctionnement psycho-social”  Il est important de différencier le trouble de l’oralité alimentaire de la néophobie alimentaire qui elle est une phase typique du développement de l’enfant.  Quels sont les signes d’un trouble de l’oralité alimentaire chez l’enfant ? Poser le bon diagnostic est essentiel pour bénéficier d’une prise en charge adaptée. Pour savoir si ton enfant souffre de troubles de l’oralité alimentaire, il faut surveiller certains signes et consulter un spécialiste si tu en repère quelques-uns (la liste n’est pas exhaustive). Entre 12 et 18 mois le trouble de l’oralité alimentaire peut se manifester par ces comportements : Refus des nouveaux aliments pendant plus d’un mois Mange moins de 20 aliments ou exclut entièrement certains groupes d’aliments Pleurs à table, refus de venir s’asseoir, changement de comportement au moment de manger A besoin d’écran, de jouets, de distraction ou d’être nourris pour manger même une petite quantité Difficultés de passage aux morceaux, à une alimentation dite ” de table” À partir de 18 mois, d’autres signes peuvent suggérer l’existence d’un trouble de l’oralité alimentaire : Préferera avoir faim que de manger quelque chose avec lequel il n’est pas à l’aise Refuse des aliments jusque là appréciés sans les remplacer par de nouveaux aliments (réduction du panel alimentaire) Présente des challenges sensoriels comme le refus de toucher certaines matières, d’avoir les mains sales, de se laisser brosser les dents Montre des signes d’anxiété à table : les crises sont plus intenses que sur les autres moments de la journée Les refus sont systèmatiques et constants peu importe le lieu ou se trouve votre enfant Enfin, quel que soit l’âge, des signes préoccupants peuvent facilement être identifiés et inviter à consulter un médecin : Un poids préoccupant, qui a diminué progressivement ou chuté d’un coup Toux, hauts-le coeur, nausées, vomissements lors des repas Temps de repas anormalement long (>1h) Enfin si tu es très anxieux sur l’alimentation de ton enfant, que les moments à table sont devenus une source d’angoisse, que tu es obligés de préparer un repas spécifique pour ton enfant quand vous allez dans la famille, que cela impact la vie sociale de ton enfant. Si tu constates certains de ces signes de trouble de l’oralité chez ton enfant, nous t’invitons à prendre rendez-vous pour une consultation individuelle avec un professionnel de santé formé (pense à en parler à ton médecin ou pédiatre au préalable). Tu pourras alors mettre en place une prise en charge adaptée à ses besoins Trouble de l’oralité alimentaire ou néophobie alimentaire ? Quand ton enfant refuse systématiquement de manger des légumes ou qu’il lance sa nourriture à l’autre bout de la pièce, il peut être facile de t’inquiéter. Mais ce n’est pas toujours un trouble de l’oralité alimentaire. Tous les enfants connaissent en effet une phase de néophobie ou de sélectivité transitoire, surtout entre 2 et 10 ans. Autrement dit, ils craignent la nouveauté et vont avoir leurs préférences ! Voici quelques comportements typique pendant cette période :  Lancer la nourriture Réclamer son aliment préféré, montre des préférences pour certains aliments Refuser les légumes Trier la nourriture Manger une petite quantité et dit qu’il a fini Bien manger à certains repas et pas du tout à d’autres Très bien manger à la crèche ou chez la nounou et moins bien avec les parents On parle alors de sélectivité transitoire (c’est à dire qu’elle finira par disparaître). La sélectivité transitoire est une étape lors de laquelle tu peux accompagner ton enfant, grâce à quelques solutions simples. Comment lutter contre un trouble de l’oralité alimentaire ? Nous te proposons quelques clés pour mieux vivre la période de néophobie alimentaire, mais aussi pour renforcer le traitement du trouble de l’oralité alimentaire chez ton enfant. Une fois le diagnostic posé et avec l’accord de son médecin, tu peux en effet accompagner ton enfant dans l’exploration – ou la redécouverte – des aliments ! Voici quelques règles essentielles : Des recettes gourmandes, Une approche ludique des aliments Et beaucoup de diversité. Ces clés permettront à ton enfant de mieux accepter la nouveauté, et même de commencer à l’apprécier ! Bien entendu, lui montrer le bon exemple est toujours une excellente idée en partageant des repas en famille.  Nos solutions pour accompagner le traitement du trouble de l’oralité alimentaire Avec l’accord du médecin et de l’équipe de professionnels qui suit ton enfant, tu peux l’accompagner dans la découverte des aliments grâce aux outils que nous mettons à ta disposition. Ces solutions ont été concoctées pour vous permettre de retrouver, ensemble, le plaisir de manger tout en explorant le goût et les textures des aliments. Découvre le Club des Explorateurs du Goût : 400 recettes délicieuses, un menu complet par semaine pour plein de diversité, des jeux pour rendre les légumes ludiques et une communauté de parents investis. Tu profiteras de l’accompagnement de Solène Collin, diététicienne spécialisée en troubles alimentaires pédiatriques. Tu peux aussi te tourner vers nos e-books remplis de recettes, d’astuces et d’activités pour favoriser la découverte alimentaire. En complément d’un traitement adapté au trouble de ton enfant, ces livres pourront t’aider à trouver des idées sans jamais te prendre la tête. Enfin, inscris-toi à l’un de nos ateliers en ligne consacrés à la sélectivité

Mon enfant a t-il un trouble de l’oralité alimentaire ? Lire la suite »

Retour en haut