Tout ce qu’il faut savoir sur le fer chez les bébés

Bébé qui mange son repas

Si vous commencez la diversification alimentaire chez votre bébé, vous vous demandez sans doute s’il bénéficie de tous les apports nutritionnels dont il a besoin. Parmi ces derniers, le fer, qui nous intéresse aujourd’hui. 

Dans cet article, nous ferons donc un tour d’horizon complet sur le thème du fer chez les bébés, avec à la clé, quelques idées de recettes pour que votre petit soit plus fort que Popeye en mangeant autre chose que des épinards 😉.

Table des matières

À quoi sert le fer ?

Pour commencer, savez-vous pourquoi il est si important dans le fonctionnement de notre organisme à tous, enfants comme adultes ?
C’est parce qu’il permet tout simplement de transporter l’oxygène que l’on respire dans toutes les cellules de notre organisme, via les globules rouges. Il sert aussi à stocker cet oxygène. Plutôt utile, non ?
Ce minéral est nécessaire pour chacun d’entre nous, évidemment. Mais il est particulièrement important pour les bébés et jeunes enfants : étant en plein développement, ils ont besoin que leur organisme fonctionne au maximum de ses capacités. 

Les deux sortes de fer et leurs différences

Avant d’aller plus loin, nous allons tout de suite distinguer les deux types de fer qui existent. Promis, on va faire simple.

Le fer héminique

Le fer héminique est présent uniquement dans les produits d’origine animale. C’est le fer qui est le plus facilement absorbé par l’organisme (25 à 30%).

Le fer non héminique

Le fer non héminique est aussi présent dans les aliments d’origine animale. En revanche, contrairement à son copain, il s’invite aussi dans les aliments d’origine végétale.
Il y en a aussi dans les produits laitiers par exemple.
Moins facilement absorbé par notre corps (5-15%), il n’en demeure pas moins important. Et surtout, il existe un secret pour maximiser son absorption : la vitamine C.
Pour que la magie opère, il faudra néanmoins penser à consommer des aliments riches en vitamine C en même temps que les aliments riches en fer.

Bébé qui mange du brocoli

Le fer chez les bébés de moins de 6 mois : la magie de la transmission

Le cas général

Jusqu’à environ 6 mois de vie, votre bébé n’aura pas besoin de consommer du fer. Ce miracle est rendu possible par les réserves constituées pendant le dernier trimestre de la grossesse de sa maman.
Ce stock finit néanmoins par diminuer progressivement, et c’est pour cela qu’à partir d’environ 6 mois, il va devenir important d’intégrer à son alimentation des aliments riches en fer.
Cela tombe bien, à cet âge, les petits commencent à délaisser le lait au profit d’autres aliments.

Pour les bébés prématurés

Dans certains cas, notamment pour les bébés nés prématurés, les réserves de fer n’ont pas eu le temps de s’accumuler suffisamment durant la grossesse, et s’épuisent donc plus vite. Mais pas d’inquiétude inutile, votre pédiatre saura vous aiguiller sur la nécessité (ou non) de donner des compléments alimentaires à votre tout petit.

Le fer dans le lait

Si vous vous demandez si l’apport en fer est le même chez les bébés allaités et ceux consommant du lait maternisé, la réponse est non.
En réalité, si votre enfant est allaité, et même si la maman a elle-même de bonnes réserves en fer, cela ne suffira pas après 6 mois ! Même s’il est très bien assimilé par l’enfant, le taux de fer qui passe dans le lait maternel est infime.
Le lait infantile, lui, contient des vitamines et minéraux ajoutés selon la réglementation européenne. Ils sont tous enrichis en fer. Ceci dit, ne pensez pas que cela suffira à couvrir ses besoins au-delà des 6 mois non plus !

Pourquoi les bébés et les jeunes enfants ont besoin de manger des aliments riches en fer ?

Comme expliqué plus haut, une fois que les réserves de fer transmises par la maman sont épuisées, le bébé aura besoin d’ingérer lui-même des aliments riches en fer.
Ce qu’il faut savoir, c’est que, comparé à la taille de son estomac, il a besoin de BEAUCOUP de fer. Il va donc falloir privilégier des aliments qui ont une haute teneur en fer afin que bébé absorbe la quantité nécessaire à son organisme sans surcharger son petit estomac.

De quelle quantité les enfants ont besoin ?

De 6 à 12 mois 

Entre ses 6 et ses 12 mois, votre enfant devra absorber 11mg de fer par jour pour être sûr de couvrir tous ses besoins. Soit autant qu’un homme de plus de 18 ans !
Vous conviendrez sans souci que la taille de l’estomac d’un homme adulte et celle d’un bébé de 6 mois n’est pas la même.
Il va donc falloir privilégier des aliments très riches en fer et facilement assimilables.

De 1 à 6 ans 

Entre 1 et 6 ans, les besoins en fer baissent de plus de moitié. Il devient donc plus facile d’apporter à votre enfant tout ce dont il a besoin. D’autant que son estomac grandit, ouf !

Légumineuses

Quels aliments sont riches en fer ?

Vous l’aurez compris, la période sur laquelle toute notre attention doit se porter est bien la période entre les 6 et les 12 mois. Nous avons dressé une petite liste des aliments riches en fer pour commencer à réfléchir aux repas que vous allez concocter à bébé.

  • Les formules infantiles : utilisées jusqu’à l’âge de 3 ans, leur efficacité dans la prévention du déficit en fer est démontrée
  • La viande, la volaille : les recommandations sont de 10gr par jour par année d’âge en cours;
  • Les fruits de mer ;
  • Les légumineuses (haricots secs, pois, lentilles), que vous pouvez intégrer dès 4 mois dans l’alimentation de votre bébé ;
  • Le chocolat noir 70%, ou la poudre de cacao non sucré (bonne nouvelle, non ? 🥳) ;
  • Les légumes verts foncés (chou frisé, chou Kale, épinards) ;
  • Les légumes crucifères (brocoli, choux de Bruxelles…) ;
  • Les fruits secs (dattes, raisins secs, abricots) 
  • Les oléagineux (noix de cajou, noisette) que vous pouvez proposer en purée ou en poudre par exemple ;
  • Les herbes aromatiques séchées : le thym occupe la 1re place, mais le basilic, la menthe, le persil, l’origan, les graines de cumin, constituent de très bons apports ; 
  • Les épices : le gingembre en poudre, le paprika, le curry
Burger de pois-chiches pour enfants

Nos idées de recettes pour des enfants qui ne manquent pas de fer… et qui apprécient leurs assiettes !

Pour que cette nécessité de consommer du fer ne soit pas un casse-tête de plus pour les parents débordés, nous sommes allées chercher des idées de recette qui aideront les petits à absorber les nutriments dont ils ont besoin sans jamais se départir du plaisir de manger ! 

Côté légumineuses, nous vous proposons cette sélection de 5 recettes

Pour aller plus loin dans votre réflexion sur les apports nutritionnels, nous avons aussi créé un ebook contenant 28 idées pour prévenir les carences. Enjoy !

 

 

Ça y est, vous savez désormais tout ce qu’il faut savoir sur le fer chez les bébés et les jeunes enfants. Vous allez pouvoir préparer les menus de votre petit avec des connaissances renforcées.

 

Toutefois, si vous vous sentez dépassé(e) parce que votre enfant est “difficile” ou que vous ne savez pas comment l’aider à manger de tout sans y passer des heures, vous pouvez rejoindre notre Club des Explorateurs du Goût !

 

Sources de l'article:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut